actualités

03.10.2017

Parution de   r   a   z   aux éditions Contre-mur

http://www.contre-mur.com/project/r-a-z/

29 mai 2017

Lecture du Domaine

18.00-21.00 – Nouvelle Librairie de La Proue – escaliers du Marché 17, 1003 Lausanne

À l’occasion de la sortie du livre UN DOMAINE DES CORPUSCULES chez Hippocampe Éditions, la nouvelle librairie de La Proue invite Baptiste Gaillard pour une soirée de lecture et de rencontre. Membre associé de la librairie, les éditions Héros-Limite ont publié en 2013, en partenariat avec la haute école d’art de Genève, Le chemin de Lennie, premier livre de l’auteur.

https://baptistegaillard.com/
https://nouvellelibrairielaproue.wordpress.com/
http://www.hippocampe-editions.fr/
http://www.heros-limite.com/

—————————————————————————-

02 avril 2017

Sortie du numéro 39 de la revue rehauts, avec Max de Carvalho, William Cliff, Solange Clouvel, David Constantine, Étienne Faure, Stéphanie Ferrat, Baptiste Gaillard, Bruno Grégoire, Jacques Josse, Stéphane Korvin, Marion Piper, Caroline Sagot Duvauroux

ISSN 1287-2288

ISBN 978-2-917029-34-3

http://rehauts.fr/revue/revue.html

—————————————

31 mars 2017

Pascal Cottin  31 mars, 20:29 ·

Polyphonie des langues #Bellevaux #Cran #Lausanne. Magnifique! Laborintus II, lecture à plusieurs voix d’un poème d’Edoardo Sanguineti

→ Cléa Chopard et Vincent Barras(Héros-Limite)
Une performance dirigée par Cléa Chopard et Vincent Barras, en compagnie d’Hervé Laurent, Baptiste Gaillard, Lorraine Mathey et
Stéphanie Rosianu. Six voix interprètent une version spatialisée du poème multilingue (italien, vieil italien, latin, anglais, allemand, français) Laborintus II de l’auteur italien Edoardo Sanguineti. Ce texte paru en 1965, a servi de base à la composition du même nom de Luciano Berio .
Le poème original et sa traduction intégrale par Vincent Barras constituent le numéro 6 de la revue l’Ours Blanc accueillie chez Héros-Limite.

http://lecranlitteraire.net/

—————————————–

30 mars 2017

Parisiens, venez nombreux soutenir Hippocampe éditions à la librairie Tschann, le jeudi 30 mars à 19h30. Présentations et lectures des 5 premiers livres de la maison d’édition.
Avec Anne Maurel, Jean-guy Coulange, Baptiste Gaillard, Jean-Claude Hauc, David Collin et Gwilherm Perthuis.
Venez découvrir l’esquisse de panorama éditorial, rencontrer les auteurs, écouter leurs textes.

——————————————-

4 mars 2017

http://www.impressions-multiples.org/agenda.html

www.contre-mur.com

—————————————–

25 février 2017

Baptiste Gaillard et Stéphanie Rosianu ont créé une promenade lecturée, à entendre en ligne aujourd’hui SAMEDI 25 mars à 15h sur UNPERFECT RADIO. L’émission sera aussi audible dans l’espace URGENT PARADIS à l’occasion du finissage de l’exposition « Je trace le contour de mon ombre, juste pour déshabiller » dès 14h.

http://unperfectradio.ch/
http://www.urgentparadise.ch/

(émission disponible ensuite en podcast, dans un délai raisonnable, sur le site d’unperfect radio)

—————————————————————————–

à paraître le 15 mars 2017

Baptiste GAILLARD

Un domaine des corpuscules

Poésie / 96 pages / 14 x 21 cm / 11 euros
ISBN : 979-10-96911-02-8

« De vastes halls des millions, toujours plus fines reposant parterre, mais aussi sur des rebords ou autres surfaces élevées. Versatiles et suffocantes à l’activation, des poussières en vaporisation soudaine. Des soulèvements puis une suspension lente, tout un monde qui s’éveille à chaque mouvement, quand une masse un peu plus grande perturbe l’air, brassant en passant l’ensemble du dépôt. Des scintillements dans la rasante, qui miroitent parce que dérangés. »

 

Comme la chrysalide pour les chenilles, le texte est une vaste usine des mutations. Il se déploie par capillarité et grandit par le milieu. Sa matière en évolution est régulièrement découpée, déplacée, réorganisée. Certains blocs se divisent pour former de nouveaux fragments, alors que d’autres entre eux s’agrègent. Du singulier ponctue l’itération des motifs, comme du solide restant dans un bain de macération : la délimitation est incertaine entre ce qui en est déjà, et ce qui résiste encore.

Quoique tenant plus du protéiforme que du déroulement ordonné d’un programme, Un domaine des corpuscules fait diffusément écho à la géométrie sale, notion centrale et titre d’un numéro de la revue Tissu. Hésitant entre enlisement et épiphanies, l’écriture se conçoit ici comme pensée de la poussière ou de la boue, et comme distillation dans sa grammaire de ce qu’elle charrie.

 

Baptiste Gaillard a exposé des installations et des objets dans plusieurs galeries et festivals à Berlin ou à Lausanne. La langue est peu à peu devenue la matière de son travail. Ses textes ont été édités en revue : la Revue de Belles-Lettres, Archipel et Watts. Son premier livre, Le Chemin de Lennie, a été publié aux éditions Héros-Limite/HEAD en 2013.

 

http://www.hippocampe-editions.fr/maison-d-edition.html