NewJerseyy, Bâle

Une terrasse comme miroir aux endives et à la cosmologie

dans l’exposition A new spirit in lasagnas, vol.3, Hüningerstrasse 18, CH-4056 Basel, du 1 mai au 30 mai 2009

 

A New Spirit in Lasagnas est une exposition en trois volets (DARSE, Genève; CIRCUIT, Lausanne et NEW JERSEYY, Bâle) de très jeunes artistes venant de toute la Suisse, vivant et travaillant entre Genève et Lausanne. Certains sont autodidactes, d’autres sont encore à l’école ou fraîchement diplômés, pour la plupart du département de peinture/dessin de la HEAD à Genève, où j’enseigne sous l’égide de Peter Roesch et Caroline Bachman depuis quelques années.
Effet de génération: contrairement à leurs aînés immédiats, la plupart de ces artistes ne s’inscrivent pas dans une filiation liée à l’histoire de l’abstraction qui, depuis près de vingt ans – de Neuchâtel à Paris, de Genève à New York, via Lausanne – a régit la réception de l’art romand, tant en suisse qu’à l’étranger. Bien que je sois personnellement très attaché à ce fonctionnement familial («mais qui tient le magasin ?»), je me dit que finalement, ce modèle à peut-être vécu, peut-être tout simplement parce que nous avons affaire ici à une génération d’artistes suisses véritablement internationaux, aux origines péruvienne, syrienne, japonaise, américaine, espagnole, colombienne, etc.
Le titre de l’exposition est censé rappeler une célèbre exposition de peintures figuratives qui a eu lieu à la Royal Academy à Londres en 1981, et est le slogan d’une devanture de restaurant italien vu à Nagoya le 11 Septembre 2001. L’affiche de l’exposition a été réalisée par Kim Seob Boninsegni, un artiste et commissaire d’exposition qui fut le premier à exposer nombreux des artistes ici présents.
Fabrice Stroun