duplex

Et les indiens marchent dans l’ESTRAN
Exposition du 21 août au 11 septembre 2010

Vivian Kasel (travaux au mur)
Baptiste Gaillard (travaux au sol)


photographies originales (en couleurs) de Carl June

L’estran, la frontière mouvante entre les étendues terrestres et marines, où sont rejetés puis charriés des entités des deux mondes, est une nécropole aussi bien qu’un vivier, un écosystème complexe dévoilant alternativement ce qui est propre à l’émergé et à l’immergé. Les imaginaires marins et terrestres s’y mêlent sans cesse et agissent comme des ascendants distincts qui éclairent ou influencent successivement le même lieu.

Pour leur exposition à */Duplex/*, Vivian Kasel et Baptiste Gaillard présentent des travaux dans lesquels ils affirment leurs singularités respectives, tout en jouant d’un mouvement des eaux (et d’un flux) qu’ils croient révélateur de points communs et de fragiles terrains de rencontres, sans que ne s’opère de réduction thématique.

Événement dans l’estran
3 septembre
Julien Maret (lecture)
Benjamin Hardwig (violon)
Michel Spahr (guitare)